21 novembre 2013

Nostalgie

L'autre jour, je suis passée devant mon ancien job, alias GrandHôpitalDeFous. Je regardais les bâtiments familiers, me remémorant les patients que j'y avais croisés. Tous ne m'ont pas laissé trace, mais une grande partie d'entre eux, néanmoins.Et puis je le vois, lui, passer la grille. Titubant, l'air hagard, il fait s'écarter les passants. Il bave un peu, à cause des traitements, mais il essuie ça rapidement du revers de la manche de son sweat azur, constellé de tâches marron dégueulasse, à force de jouer ce rôle. Il... [Lire la suite]
Posté par monoblogue à 22:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

11 novembre 2013

Dois-je m'inquiéter ?

L'inter saison est par excellence le moment de toutes les décompensations, en psychiatrie : les schizophrènes chroniques se mettent à (re)délirer plein tube, les maniaques flambent, les dépressifs tentent de se suicider comme jamais, bref, les services d'urgence implosent.Il y a quelques jours, j'avais une mère d'adolescente en face de moi.Une adolescente juste majeure qui allait mal depuis quelques années déjà, se repliant sur elle-même de manière insidieuse mais continue. Dernièrement, des symptômes plus graves étaient... [Lire la suite]
Posté par monoblogue à 21:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
27 août 2013

L'art et la manière

Cela devait être dans la seconde moitié du mois de septembre. Notre rencontre. Une rencontre violente, des mots qui fendaient l'air pour venir se ficher dans mon orgueil d'infirmière, là pour soigner, pour soulager, pour faire du bien. Les mots, toujours les mots. Lucie, 15 ans, était la spécialiste des mots qui blessent. Et à partir du moment où il a été question de prendre soin d'elle contre son gré, elle s'est déchainée comme une tornade.Première rencontre, au détour d'un couloir. Un regard noir et aucune réponse à mon... [Lire la suite]
Posté par monoblogue à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
27 juillet 2013

Structures et symptômes

Mme R. est une petite dame, qui marche à petits pas, le dos courbé tout rond, et son regard bleu transparent balaye les alentours à travers des lunettes rondes cerclées d'argent. Mme R., soixante seize ans, des cheveux neige, sourit souvent lorsqu'elle voit passer quelqu'un. Mme R. est au milieu des autres patients dans la salle de détente, elle les regarde parler - je ne sais même pas si elle les entend.C'est avec son air placide qu'elle prend son traitement, tous les jours, peu loquace lorsqu'on ne lui pose pas de questions. Et... [Lire la suite]