18 août 2015

La nouvelle vie

Un souffle d'air m'a fait délaisser l'écriture sur ce blog depuis début 2014, mais je compte bien y revenir. Parce que c'est important pour moi de tracer ce qu'il se passe dans mon quotidien d'infirmière, même si je n'écris pas tout, même si je suis partiale, assujettie à mes propres perceptions.Ma graphorrhée habituelle a laissé place à un quasi désert lexical, qui fait peine à voir : peu d'articles, et peu de substance dans ceux que j'ai réussi à expulser ; si je les avais dits à l'oral, ç'aurait été d'une voix blanche. Parce que... [Lire la suite]

26 janvier 2014

Progression

L'air de rien, le cerveau en latence et l'analyse en sous-marin, je progresse. Pas à pas, on ne s'en rend pas compte, si on ne se retourne pas.Il y a déjà quelque temps que je me disais ; je n'appartiens pas à l'hôpital, je n'appartiens pas à mes supérieurs, et mon savoir ne peut se convertir en actes tarifés qui sont partie d'une chaine qui n'aboutit qu'à créer du capital. J'appartiens bien à cette future liberté vers laquelle, chacun à sa façon, nous tendons tous. J'appartiens à cette liberté à la fois individuelle et... [Lire la suite]
10 octobre 2013

Le poisson naïf dans la poêle à frire (ou petit medley des dernières semaines)

Il me manque, ce temps où l'acte le plus osé pour se faire mousser ou pour se démarquer de l'équipe était de marquer un mot dans le cahier de consignes intra-équipe.Elle me manque, cette simplicité où, une fois la blouse enfilée, on prenait les transmissions et on enchainait avec notre taf auprès des patients.Je suis dans un autre monde.Une petite équipe, sans service logistique ni chargé de communication, sans identité soignante marquée, un mélange des champs professionnels sociaux, sanitaires et éducatifs que les gens... [Lire la suite]
10 septembre 2013

De la distance thérapeutique

Un des avantages principaux de l'hôpital découle de son pire inconvénient.Le gros, l'énorme inconvénient de l'hôpital, c'est d'être immense, avec des centaines d'acteurs : l'administration, les agents techniques, les soignants, et tous les partenaires qui gravitent autour (et les patients qui viennent, des fois, parce qu'ils vont pas très bien). Ce surnombre noie la question de l'humain dans la masse, et éloigne les "décideurs" du terrain, des unités de soins, ce qui engendre un décalage non négligeable entre les décisions... [Lire la suite]
Posté par monoblogue à 22:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 août 2013

Accueil et bienveillance

On a tous vu un(e) collègue débarquer en service, sans comprendre pourquoi il / elle était là exactement.Il y a un an, j'ai connu (dans une unité où j'étais en exercice depuis une vingtaine de mois) une infirmière recrutée du jour au lendemain, qui avait embauché un beau matin sans avoir même été introduite auprès de l'équipe au préalable. Ce matin là, nous l'avons vue passer la porte du service, l'air un peu paumé, et sourire en nous apercevant. Elle s'était avancée vers nous, petite et rondelette, la démarche un peu... [Lire la suite]
Posté par monoblogue à 20:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 mai 2013

Changements

Chers lecteurs, cela fait pile six mois que je n'ai rien posté ici, et je reçois quand même au moins une visite quotidienne : malgré votre pudeur que je discerne dans votre réticence à laisser des commentaires, je suis très touchée que vous vous égariez encore un peu par ici.Je vais essayer de reprendre un peu le fil des choses. Il y a eu pas mal de changements ces derniers temps. J'ai changé de services, notamment : un "s" à "service" car j'en ai arpenté plusieurs, et je crois que je n'ai pas terminé de bouger.Le service qui... [Lire la suite]
Posté par monoblogue à 00:32 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
07 octobre 2012

La liberté de l'esprit

Depuis que je suis infirmière en service de crise en psychiatrie, j'ai l'impression de vivre en apnée. Je passe plusieurs semaines d'affilée sans sortir la tête du bocal, constamment prise entre deux feux, au sens le plus brûlant.Cette urgence de soins laisse très peu de place à la réflexion, et - plus nécessaire à l'épanouissement - à la libre circulation de pensées.Il m'est arrivé d'être - pendant plusieurs jours et sans discontinuer - dans un état de sidération psychique ou j'autocensure... [Lire la suite]
Posté par monoblogue à 00:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,